L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

mardi 3 octobre 2017

Nouvel opus


Faire un billet sur le dernier numéro de Fanette et Filipin est toujours une difficulté et un régal ! Une difficulté parce qu'il faut avant tout que je parvienne à mettre la main dessus et ce n'est pas chose aisée ! Aussitôt arrivé, aussitôt pris, passant de chambre en chambre...
Un régal, parce que même à mon âge, je me réjouis des histoires et des illustrations!
L'opus automnal est donc sorti!
Un programme alléchant, la pomme à l'honneur !
Toutes les rubriques habituelles sont là: les recettes, chanson, bricolage de laine feutrée, dessin de formes


De belles histoires, un récit documentaire : différencier la chouette du hibou

Et même au dos de la revue, un joli poème sur l'automne à faire apprendre aux enfants !
On peut s'abonner toute l'année....

Ce billet s'inscrit dans la cadre d'un partenariat que j'ai choisi de développer avec le Journal de Fanette et Filippin car je trouve que leurs produits sont bien faits et bien adaptés à l'Instruction En Famille.

lundi 2 octobre 2017

Les mots de la dictée

Résultat de recherche d'images pour "doisneau l'information scolaire"

Comme je l'ai expliqué dans mon billet précédent, le "bien écrire" est notre projet de l'année et les dictées notre fil rouge de séances de français. Comme promis, je vais vous expliquer aujourd'hui comment nous travaillons les mots de la dictée. La méthode est la même pour les deux filles.

Les supports : 
Nous travaillons à partir de supports téléchargeables gratuitement click ici pour le CE2 , click ici pour le CM1 (que j'utilise pour ma CM2)


L'emploi du temps :(ici ou )

Ce travail des mots se fait soit sur les séances de mot du jour soit sur les séances de recopie. Ces séances font partie du bloc des entraînements et durent 10 minutes chaque jour.
CM2
CE2

Comment choisir entre séance de recopie et séance de mot du jour?
Lorsque l'enfant est en semaine de lecture de travail (c'est à dire d'extrait littéraire), il a le matin un mot de la lecture à chercher dans le dictionnaire. Ces semaines-là, le travail des mots de dictée est alors fait sur les séances de recopie, celles du mot du jour étant consacrées au dictionnaire. Les autres semaines, l'enfant travaille les mots de la dictée sur les séances de mot du jour et consacre ces 10 minutes de recopie à de la recopie de beaux textes comme l'année précédente. Exercice, soit dit en passant qui contribue à l'amélioration de l'orthographe et de l'écriture.
Quoiqu'il en soit, l'enfant travaille donc les mots de la dictée tous les jours, pendant 10 minutes.

Que fait-il pendant ces séances ?
En tout premier lieu, l'enfant trouve dans son classeur de programme le texte de la dictée accompagné des mots à savoir. Je n'ai aucun mérite, il suffit d'imprimer et découper le document téléchargé !
 

Dans la préparation de mes programmes annuels, j'ai ventilé au jour le jour, pour une semaine ou deux, la recopie, la mémorisation et la dictée rapide de ces mots. Je retiens pour l'apprentissage uniquement les noms, les adjectifs et les mots invariables.
les séances peuvent connaitre quelques variantes mais en général, elles s’enchaînent de cette manière : 
jour1. recopier de tout ou partie des noms féminins(ça dépend de la quantité et du niveau de l'enfant) dans le cahier de recopie
jour2. mémorisation ou révision des noms copiés
jour3. dictée rapide au brouillon, validation par point rouge ou vert
jour4. copier la suite des noms féminins ou les noms masculins, revoir ses points rouges
jour5. dictée rapide des nouveaux mots + points rouges
et ainsi de suite jusqu'à arriver à la fin de la liste des mots. Bien sûr suivant les catégories, il y a des regroupements et le travail peut durer moins longtemps. Néanmoins:tous les noms, tous les adjectifs et tous les mots invariables auront été copiés, étudiés, dictés au moins une fois.

Le cahier des mots? Les points rouges et verts?
L'enfant a un cahier dévolu au travail des mots. Il est bleu et se nomme très judicieusement (lol) le cahier des mots...

Chaque page est partagée en deux colonnes (évitons de gaspiller du papier inutilement). L'enfant prend soin de noter le numéro de la dictée en petit avant de commencer sa recopie. Il doit écrire un mot par ligne. Je vérifie toujours que rien n'a été recopié avec des fautes ! Au moment des "dictées rapides", je m'installe à côté de l'enfant concerné avec un stylo vert, un stylo rouge et son cahier bleu. L'enfant fait sa dictée au choix dans un cahier de brouillon, sur une ardoise, dans son cahier de préparation de dictée, à lui de voir. Si le mot est bien écrit, je trace un point vert à côté de ce mot dans son cahier bleu. Si le mot est mal orthographié, je demande à l'enfant de l'effacer ou le barrer tout de suite (pas la peine de retenir la mauvaise orthographe!) puis je trace un point rouge, lui signalant qu'il faudra le retravailler pour qu'il passe au vert la prochaine fois.


De cette façon, l'enfant visualise très vite ce qu'il doit revoir. D'autre part, la seule trace qu'il visualise est écrite proprement et sans faute.

L'enfant recopie-t-il plusieurs fois le mot mal orthographié?
Nos séances durent 10 minutes, l'enfant n'a pas le temps de recopier les mots mal orthographiés surtout s'ils sont longs ou en nombre! La dictée rapide n'est là que pour valider et voir où en est l'enfant. Le lendemain, sur la séance suivante, il doit retravailler ses points rouges. C'est lui (avec mon aide au départ) qui détermine comment mémoriser ses mots : épeler, copier une fois, commenter (ex : allée prend deux l, il ne faut pas que j'oublie le e puisque c'est féminin). Parfois il aura besoin de prolonger sur la séance de mise à jour de l'après-midi. N'oublions pas non plus que tous ces mots seront réécrits dans le cadre des phrases du jour et des fiches de préparation de dictée!


jeudi 28 septembre 2017

Grammaire et compagnie


Afficher l'image d'origine
Au bout de 12 ans d'instruction en famille, on peut dire qu'en terme d'étude de la langue, j'en aurai essayé des méthodes, des manuels, des organisations !  C'est à donner le vertige ! Et si j'avais la mauvaise idée de relire mes billets, je trouverais de bien trop nombreuses contradictions dans mes propos...!
Car elle est compliquée notre langue. Elle est âpre pour les enfants. Nous nous cognons toujours aux mêmes difficultés avec chacun d'entre eux -par exemple les enfants ne mettent jamais en application dans leurs textes ce qu'ils ont appris et maîtrisent en exercices. Elle demande tellement tellement de temps et de travail pour être maîtrisée. C'est au français que nous consacrons le plus de temps dans la journée. Voilà bien une première donnée qu'il faut intégrer, admettre : donner le temps.
J'ai compris avec le temps et l'observation, avec les essais et les échecs, avec les progrès et les réussites, qu'en primaire, il est utopique, vain et très certainement inadapté à l'enfant de cette tranche d'âge, de vouloir mettre toutes les matières au même plan. L'étude du français doit occuper une large place dans la journée si nous voulons que l'enfant en maîtrise l'écrit. C'est ainsi, il n'y a pas d'autres choix. Cette année, je m'y suis enfin résolue. Cela n'a pas été bien compliqué, il m'a suffit de lire les écrits spontanés de mes filles pour prendre peur...!!
Bien écrire est donc notre objectif cette année. Un peu mince comme projet pédagogique, pensez-vous? 
Le français, de fait, occupe le terrain:conjugaison, orthographe, vocabulaire, grammaire, rédaction, auxquels nous devrions ajouter la lecture, la poésie...!! Alors il est toujours rikiki mon projet pédagogique?
De nos essais fructueux ou pas, nous avons donc déterminé une progression et une organisation quotidienne. Que vous dire de ce que nous faisons?

Je vous invite tout d'abord à vous rendre sur mes précédents billets qui vous donnent les programmes de l'année et l'emploi du temps de chacun. Vous verrez que les séances consacrées au français sont nombreuses.

J'ai fixé des temps certes mais aussi des contenus. Les enfants ont pour mission de faire du mieux qu'ils peuvent pour s'y tenir. Bien sûr, comme je ne suis pas esclavagiste, j'ai prévu des séances pour rattraper, se mettre à jour "au cas où", donc ils ne ressentent pas de pression. J'ai aussi adapté mes exigences à leurs capacités.

Pour ma CE2 et ma CM2, j'ai déterminé le programme d'étude de la langue à partir des dictées. Les dictées sont notre fil rouge, je n'utilise pas réellement de manuels. En effet partant du constat que l'étude de la langue pour elle-même n'avait absolument aucun intérêt mais qu'elle était bien là pour écrire correctement ce que nous savons exprimé oralement depuis fort longtemps, j'ai décidé d'aborder les points de grammaire et d'orthographe en fonction de la dictée à l'étude et non en fonction d'une progression déterminée par le manuel.

Sur quels supports de dictées travaillons-nous?
pour ma CE2 celui-ci : une année de dictées CE2
pour ma CM2, nous commençons avec le CM1 car il y a une sérieuse mise à niveau à faire : une année de dictée CM1

Comment procédons nous ?
Le principe est simple, ce support fourni un texte de dictée, une liste de mots à travailler et une fiche de travail avec des exercices d'orthographe, de grammaire et de vocabulaire.
(ici CM1)

Chaque phrase du texte est travaillée lors d'une séance d'entrainement intitulée "phrase du jour". L'enfant copie la phrase du jour et a une consigne de grammaire ou d'analyse à appliquer. Mes objectifs: travailler le texte de dictée et en même temps réinvestir, revoir ou consolider un point de grammaire déjà abordé.
Les mots proposés à l'étude dans le support sont travaillés sur les séances d'entrainement intitulées "mot du jour" (en alternance hebdomadaire avec des recherches dans le dictionnaire) ou "recopie". L'enfant a chaque jour une partie des mots à recopier, mémoriser puis nous en faisons une dictée rapide.(je ferai un billet sur ce sujet précis prochainement).

Dans le même temps, toutes les séances quotidiennes de français (20 minutes) auront été consacrées à l'étude des points de grammaire ou d'orthographe (ou éventuellement de conjugaison) que j'ai identifiés pour chacune des dictées de l'année. Par exemple, le texte ci-dessus m'a amenée à faire une leçon de révision sur le COD, une leçon sur le complément du nom.

A quoi ressemble une leçon de français?
J'explique la notion du jour de manière simple, imagée et synthétique. En général, en 5 à 8 minutes, c'est réglé. Ensuite l'enfant copie la règle (sous forme très synthétique, schéma) dans son cahier-outil puis je propose pour les 5-10 minutes qui restent un ou des exercices oraux soit à partir du texte de dictée (j'invente une consigne au débotté) soit à partir d'un autre support dans lequel j'ai pioché un exercice. Le lendemain, l'enfant, sur la séance de leçon de français, devra faire la narration orale de la leçon de la veille puis aura des exercices écrits d'application soit issu de la fiche de dictée (plus rarement) soit issu d'un support de mon étagère.

Lorsque ce travail est totalement terminé et seulement à ce moment là, l'enfant abordera la fiche proposée, en général sur deux séances de français (2 fois 20 minutes)avant d'en consacrer deux autres à la dictée, sa correction, son illustration.



Et la conjugaison?
Un entrainement quotidien "verbe du jour" permet de travailler un verbe, un temps. Bien entendu, là encore, je choisis les verbes et les temps en fonction de la dictée du moment. Mais le nombre de séances de conjugaison me permet d'aller plus loin que ce que proposent les textes de dictée.

Et le vocabulaire? L'expression écrite?
Il y a dans ces fiches de petits exercices de vocabulaire que l'enfant peut faire en autonomie et qui sont autant de petites piqûres de rappel ou à l'inverse d'occasion d'apprendre une petite notion bien vite acquise ("au fait maman, c'est quoi un homonyme?"). Bien sûr c'est insuffisant pour travailler le vocabulaire et en acquérir. Le vocabulaire et l'expression écrite se travaille tous les après-midis sur d'autres supports (un billet est en préparation)

Du temps? Combien?
phrase du jour : 10 minutes
verbe du jour : 10 minutes
mot du jour : 10 minutes
recopie : 10 minutes
leçon de français : 20 minutes
vocabulaire ou expression écrite : 30 minutes
littérature : 30 minutes
poésie : 10 minutes
soit 2h10 par jour !

Verdict : nous partons de loin et avons pris un peu de retard sur nos plannings en raison d'imprévus de ù&**&))##
mais je constate au quotidien que le rythme et les exigences (amenées en douceur mais amenées tout de même), la régularité et la quantité de travail donnent des vrais résultats, donc je maintiens ce travail, cette cadence et cette énergie avec joie ! J'ai enfin trouvé ! Euréka !


 CE2

 CM2

"L'Education Civique et Morale" ne fera pas de nos enfants des citoyens éclairés...

Article anciennement intitulé : Préparer la rentrée 2016#17-l'Instruction Civique
Afficher l'image d'origine

Nous n'avons pas fini notre tour d'horizon des après-midis ! Il est bien question ici d'un tour d'horizon pour préparer la rentrée. Les décisions ne sont pas encore totalement arrêtées, il peut y avoir quelques changements d'ici septembre. Il est très probable que je posterai plusieurs billets pour approfondir les sujets au fil de l'année et de mes observations. Il nous reste donc à aborder l'histoire, l'instruction civique, les dîners-voyages et je crois que nous aurons terminé le premier tour de piste...

Je n'aime pas beaucoup l'instruction civique l’éducation civique et morale. Je trouve qu'il est difficile de rendre cette matière enthousiasmante pour des primaires car elle ne correspond en rien à leurs attentes, leurs rêves, leurs intérêts et d'ailleurs elle ne suscite jamais vraiment leur intérêt ! J'aurais pu m'en passer, faire comme si cela n'existait pas avant la fin du collège mais je trouve que par les temps qui courent, mieux vaut donner un peu de leste aux inspections. Alors, j'ai fait comme au lycée avec mes profs : je leur donne de temps en temps ce qu'ils veulent entendre, histoire d'avoir la paix ! 
L'Education Nationale mise beaucoup sur cette matière pour rétablir le sens citoyen et républicain des petits français. Je crois pour ma part qu'elle se trompe totalement . Ce n'est pas en imposant à des primaires des heures de débats et d'éducation civique avec étude de documents "à la sauce grandes personnes" qu'on en fait des citoyens responsables et républicains. 
Premièrement parce que la République n'a jamais été une valeur en soi mais un régime politique. Les valeurs républicaines dont on parle ne sont pas d'abord républicaines mais simplement et surtout des valeurs morales, de vie en société, de vie intègre. Elles peuvent  tout à fait exister en dehors de la République. Si bien que cela ne fait sens pour personne et en particulier pour des enfants et que ces termes sont totalement galvaudés et utilisés à mauvais escient. 
Afficher l'image d'origine
jolie photo ici

Deuxièmement parce qu'avant de débattre dès 8-10 ans sur des sujets qui les dépassent, avant de leur parler du trajet que fait une loi et du fonctionnement des institutions, il faut que les enfants connaissent et aiment leur pays. Sinon d'une part ils ne seront jamais réceptifs aux enseignements citoyens et d'autre part il y a fort à parier que les incivilités seront pour eux monnaie courante. Je sais, ça fait ringard, réactionnaire, populiste, toussâ... mais c'est pourtant une réalité toute simple, un évident constat. Autrement dit, comme à l'accoutumée, l'Education Nationale a mis la charrue avant les bœufs dans sa précipitation pédagogiste et une gesticulation faussement républicaine après les attentats. Créer des réserves citoyennes inopérantes, imposer des séances d'éducation civique et morale quand par ailleurs elle vide les contenus de toutes les autres matières, est une erreur grossière. C'est ce qui arrive lorsqu'on se noie dans les neurosciences et le pédagogisme à tout va et qu'on perd en chemin le simple bon sens...
Je ne nie pas que des séances d'éducation civique et morale ont leur utilité. Mais vous ne pouvez pas construire dans l'esprit des enfants une citoyenneté, un sentiment de destin commun sans la transmission d'une culture commune. Les séances d’éducation civique et morale ne peuvent venir qu'en complément des "matières" qui font le socle commun d'un pays, des citoyens,  à savoir : 

- La littérature, la vraie, dès la maternelle. On n'apprend rien avec des textes édulcorés, pauvres en vocabulaire, à la syntaxe douteuse, aux sujets d'une bêtise à pleurer. Lecture offerte des classiques de la littérature, living-books, lecture silencieuse, lecture à voix haute (tout le primaire), cahier de lecture etc... Mon conseil : brûlez les manuels récents et les rééditions minables des bibliothèques roses !
Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

- Des cours de français en nombre et structurés pour manier et aimer la langue de son pays.  Comme les journées ne font que 24 heures, cela suppose de supprimer les inutiles de l'école primaire, j'ai nommé : l'anglais, l'informatique (ils savent faire sans l'école !), la sécurité routière (les parents sont là pour ça, c'est leur responsabilité), l'éducation à l'environnement (quand on fait des leçons de choses en quantité, sur les temps de sciences, c'est suffisant).
Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine 9782916788173


Des cours d'histoire adaptés aux enfants de primaire. Ras le bol de cette façon absurde d'étudier l'histoire avec des 6-12 ans. ILS NE SONT PAS DES UNIVERSITAIRES. Faites les rêver ! L'histoire, ça ne s'étudie pas, ça se raconte. Notre histoire de France est si riche en personnages hauts en couleurs, en rebondissements, en actes héroïques...un vrai roman à la Dumas ! Racontez-leur l'histoire de leur pays, ils l'aimeront. Nous ne pouvons pas être citoyen d'un pays que nous n'aimons pas et nous ne pouvons aimer ce que nous ne connaissons pas !
"L'histoire ne s'apprend pas par cœur, elle s'apprend par le cœur" E. Lavisse (à graver en lettres d'or sur les cahiers !)
Afficher l'image d'origine

- Des cours de géographie adaptés aux enfants de primaire. Arrêtons là encore cet enseignement inadapté de la géographie, pondu par des technocrates en mal de reconnaissance. La géographie fait aimer la France et s'ouvrir au monde mais certainement pas en étudiant des graphiques, des flux, des foyers de population, des données économiques...en primaire ?!?! Mais ces gens-là ont-ils croisé un jour des enfants en chair et en os ? Enfin, je veux dire des vrais enfants,hein, pas des adultes en miniature! Je me répète, mais mieux connaitre son pays, c'est se l'attacher, l'aimer ; c'est donner envie de l'arpenter, de le découvrir ; c'est comprendre qu'on en fait partie. Des séances de géographie bien conduites sont bien plus efficaces dans ce domaine que tous les cours d'éducation morale et civique de l'école de la République de Madame Najat Vallaud Belkacem !

Bien entendu à ces humanités, s'ajoutent les leçons de choses. Les coccinelles ou les fleurs de cerisier sont les mêmes partout dans le monde me direz- vous ! Quel rapport avec l'instruction civique et la France ? C'est que voyez-vous, les leçons de choses vous font connaitre la nature, les objets qui vous entourent, les métiers et les personnes qui les exercent. Les leçons de choses vous font aimer la terre, votre terre. 
Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

De même les leçons d'histoire des arts sont indispensables ! La France regorge de trésors, de musées et d’œuvres d'art qui contribueront à faire de nos enfants des citoyens éclairés.
Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine
Par conséquent, si l'on y prend garde, nous pouvons finalement faire de l'instruction civique tous les jours !

Malgré tout, nous aurons au Poulailler une séance hebdomadaire mensuelle d’instruction civique (je préfère cette appellation), 30 minutes 1 heure (au maximum) tous les mardis le premier lundi du mois pour connaitre sommairement les symboles républicains et le fonctionnement des principales institutions. Pour établir mon programme, j'ai utilisé :
La Classe n°268   Manuel d'instruction civique et morale - CM1 CM2 à commander ici
à commander ici 

Avec ces deux supports, j'ai ce qu'il faut pour aborder les symboles et le fonctionnement des institutions. J'applique le principe 1 séance = 1 notion = 1 petite trace écrite
Pour être honnête, ce qu'ils en retiendront et en retireront m'est bien égal. Ils vont voir, voir et revoir durant tout le collège toutes ces notions, jusqu'à l’écœurement...vous avez dit  contre-productif ?...

vendredi 15 septembre 2017

Cartes mentales


Le poulailler a été gâté pour cette rentrée ! Nous avons reçu un coffret de cartes mentales mathématiques à essayer dans notre classe-maison.
Aujourd'hui je me contenterai de vous présenter le matériel car j'en suis très contente. J'ai beau avoir des partenariats, je n'en perds pas pour autant mon franc-parler, ma liberté de ton et ne me sens pas d'obligation de parler d'un matériel qui ne me plait pas...partenaires certes, mais le poulailler reste le poulailler ! Je pense qu'au fil de l'année, vous verrez réapparaître ces cartes mentales au fil des billets et des utilisations que nous allons en faire.

Il s'agit de cartes intelligemment rangées dans une boite. Elles couvrent le cycle 3, ce qui est parfait pour nous. Elles servent autant à notre classe-maison qu'à mon collégien nouvellement scolarisé.
Chaque notion est schématisée, tous les points essentiels sont repris et présentés de manière à ce que l'enfant mémorise facilement. Au dos, les points sont expliqués de manière plus détaillée. Autrement dit, dans le cadre de l'école à la maison, vous disposez d'une base de leçon que vous pouvez laisser lire à l'enfant ou enseigner, et d'une trace écrite synthétique qui permet à l'enfant de synthétiser et mémoriser et à partir de laquelle il peut vous faire une narration orale de ce qu'il a compris. Il peut aussi reproduire le schéma dans son cahier si cela l'aide.
C'est bien entendu compatible avec toute méthode ou tout manuel puisque l'entrée se fait par notion. Il suffit ensuite de laisser l'enfant faire des exercices d'applications avec les supports que vous avez retenus.
Pour ma part, je dépose la carte mentale sur le lutrin de l'enfant avant qu'il démarre sa série d'exercices/problèmes. Ainsi il a sous les yeux le rappel de la leçon de la veille ou de l'avant-veille en cas d'hésitation, il peut se référer à la carte.


Les dernières cartes du coffret proposent des jeux pour réviser, que nous utiliserons lors de nos semaines soleil.

Le coffret est fourni avec un petit livret à l'attention des parents. 



Alors, bien entendu, ce n'est pas un matériel indispensable. En réalité peu de matériels le sont. Mais c'est un vrai bon investissement : tout le contenu de mathématiques du cycle 3 tient dans la boite. Si vous y ajoutez exercices et problèmes, c'est complet! Pour le parent-instructeur, ce matériel peut être d'un grand secours quand la notion est lointaine...

Mon seul regret : ne pas avoir le coffret de français !



jeudi 14 septembre 2017

La France Sauvage


Il s'agit de notre première lecture offerte de l'année. Nous l'avions acheté l'année dernière mais il a dormi finalement jusqu'au 4 septembre...
Quoi de plus merveilleux que d'ouvrir l'année scolaire nouvelle avec un beau livre sur notre beau pays ? Une lecture offerte à dominante géographique pour transmettre l'amour de notre pays à nos enfants ! Découvrir, consolider, s'émerveiller, s'étonner, voyager...Si vous n'avez pas encore trouvé de livre pour démarrer vos lectures offertes, foncez !


L'auteur partage avec les enfants ses découvertes, les endroits insolites qu'il a traversés, ses rencontres animales...un living- book merveilleusement bien illustré !

mercredi 13 septembre 2017

Programme CE2...enfin !

Voilà enfin, en ligne, notre programme de CE2 ! Ce fut laborieux...terminé ric-rac la veille de la rentrée !
Vous y trouverez des imperfections, des erreurs, je n'ai pas eu le temps de le relire.
Vous y trouverez des blancs aussi parce que je complète à la main au fur et à mesure. La programmation de maths par exemple n'est pas dessus car je n'ai reçu les fichiers qu'il y a quelques jours...Nous travaillons avec la méthode Singapour et les fichiers (ancienne version, cela va de soi!).
Comme pour les deux autres programmations, google n'en a fait qu'à sa tête avec la pagination, la police de caractère etc...
Comme pour les programmations précédentes, n'hésitez pas à venir déposer vos questions, je finis toujours par y répondre...!
Belle fin de journée à tous et bonne lecture!
Pour accéder au programme CE2 : click